CAN 2017/ Eléphants de la Côte d’Ivoire : De solides pachydermes dans les crampons des éperviers

0

Ce 19 octobre 2016, là-bas dans les lianes du Minkebe, le sort a décidé que lors de la 31ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) organisée par le Gabon du 14 janvier au 05 février 2017, les éperviers du Togo affrontent la Côte d’Ivoire, le Maroc puis la République Démocratique du Congo.

Pour espérer accéder aux quarts de finale, les éperviers devront commencer par battre les éléphants, en cette soirée du 17 janvier 2017 à Oyem. Seulement, le Togo conserve-t-il quelque chance face au double champion d’Afrique de la discipline 1992 et 2015?

Palmarès…

Vingt-deux (22) phases finales de coupe d’Afrique des nations, c’est le bilan qu’il faut mettre à l’actif des coéquipiers de Yaya TOURE; pendant que les éperviers du Togo n’ont pour leur part participé que par sept fois à cette compétition.

Sur ces vingt dernières années, la Côte d’Ivoire a été trois fois quart de finaliste, une fois demi-finaliste puis trois autres fois finaliste, avec le trophée remporté en 2015 et ce pour la seconde fois après 1992. À côté, le Togo ne peut se targuer d’une unique maigre qualification aux quarts de finale de l’édition 2013 obtenue à l’arrachée face à la Tunisie. Tous ces paramètres font donc paraître le Togo de Claude LEROY comme une proie facile devant les éléphants.

Atouts…

En termes d’atouts, Michel DUSSUYER le sélectionneur des éléphants peut compter sur une attaque composée de pions évoluant dans les championnats les plus relevés de la planète. Malgré le forfait annoncé de Gervinho le sociétaire du Chebei China Fortune Football Club, Wilfried BONY de Stoke city, Salomon KALOU du club allemand du Hertha BSC Berlin, Max GRADEL de Bournemouth et autres Seydou DOUMBIA du FC Bâle forment des bourreaux redoutables auxquels la défense togolaise devra résister en cette après-midi du 17 janvier 2017.

Face à cette cohorte de pachydermes, Claude LEROY ne se laisse toutefois pas impressionner:

je ne dirai plus que nous allons pour apprendre; non! Nous irons pour jouer!

s’exclamait-il au sortir de la soirée de tirage au sort. Pour arriver à ses fins, le technicien français qui participera à sa neuvième CAN devra composer avec deux générations, celle qui tend inexorablement vers son extinction, composée entre autres d’Emmanuel ADEBAYOR et de Kossi AGASSA le gardien de but, puis celle montante, avec Ihlas BEBOU, Fodo LABA, et probablement MLAPA Péniel.

En tout cas, pour ce premier match du groupe C, tout a l’air d’un défi à relever. Un internaute s’exclamait au soir du tirage au sort:

Le Togo tient l’occasion de sa revanche contre la Côte d’Ivoire et Gervinho..

Eperviers et Elephants se sont déjà rencontrés en 2013 en premier match de poule à la CAN avec à la clé, une difficile victoire des ivoiriens 2-1.

Mais bien avant 2013, le Togo et la Côte d’Ivoire se sont affrontés en 2000 au Ghana et en 2002 au Mali avec des résultats nuls à l’arrivée. 1-1 en 2000 et 0 but partout en 2002.

Tout est dit. Reste donc à pachydermes et rapaces d’affuter leurs armes, qui pour confirmer son apparente suprématie, qui pour briser le signe indien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.