Film du stage des éperviers du Togo, en route pour la CAN Gabon 2017

0

C’est dans l’optique de faire bonne mine à cette énième édition de la Coupe d’Afrique des Nations Total Gabon 2017 que Claude LEROY et ses poulains se sont proposés de s’offrir un stage dans le Maghreb, loin des regards, mais si prêts du coeur des supporters togolais.

Mardi 08 novembre 2016, la bande au technicien français débarque sur Tunis. Bien qu’amoindrie, elle a programmé boucler la journée avec un décrassage, mais premier couac, les rapaces n’avaient pas de vêtements adaptés au climat particulièrement froid. Les équipements griffés EREA n’étaient pas propices à la situation. Se voulant rassurant, Augustin AMÉGAN le chargé de communication de la FTF déclare:

tout est mis en oeuvre pour remédier à cette situation.

Le lendemain 09 novembre 2016, le groupe se met au complet avec l’arrivée entre autres d’Emmanuel ADEBAYOR, Komlan AGBENYIADAN et Maklibè KOULOUN. Dans la foulée, et comme pour apaiser la situation, la fédération togolaise de football (FTF) officialise le contrat tant attendu avec l’italien de l’équipement, MACRON. Les éperviers se débarrassent de leurs couvertures d’emprunt EREA, et se peignent les plumes aux couleurs du nouveau venu. Le groupe est à présent complet, mais plusieurs sont physiquement diminués. Faudra-t-il faire avec.

Premier match de préparation, les éperviers affrontent les Îles Comores à Tunis, à 14h GMT. Au Togo, la télévision nationale offre du pain béni tombé du ciel aux populations. Le match sera retransmis en direct. Au final, deux buts partout. Résultat assez décevant selon les togolais qui estiment que les rapaces devraient pouvoir faire une bouchée des cœlacanthes. Mais en lieu et place, les éperviers auront subi jusqu’à la fin du temps réglementaire les assauts répétés des compatriotes de l’artiste Soprano. Le sauveur du jour avait pour nom AGBENYIADAN Komlan qui entre-temps entre en jeu, trouvera le moyen d’annuler l’avance prise par les comoriens, en envoyant un coup de tête hors de portée du gardien Ali AHAMADA.

Déçu, Lomé grogne et attribue une note de 3,5/10 à ses ambassadeurs. ADEBAYOR qui aura été inexistant pendant toute la partie déclarera:

je n’irai pas à la CAN si ça continue ainsi…

Mardi 13 novembre 2016, Claude LEROY et ses protégés s’envolent pour Marrakech. Là-bas, ils devront se mesurer au Maroc, un adversaire avec qui ils partagent la poule C pour le compte de la CAN Total Gabon 2017.

Cette fois-ci, la TVT ne renouvellera pas l’acte de charité. Mais à en croire les différents reportages, les éperviers ont montré une face plus louable. Présence défensive, repli à temps et générosité dans l’effort auront été au menu de la rencontre.

À la 8ème minute de jeu déjà, Floyd AYITÉ parti à la limite du hors-jeu, profite d’un instant de rêverie des lions de l’Atlas, prend de vitesse la défense et envoie un lobe hors de la portéé du gardien Kharroubi . La soirée commençait si bien. Mais c’était sans compter avec la bonne forme de l’avant centre marocain BOUTAIB qui viendra corser à la 58ème minute l’avance qu’il avait déjà offerte aux siens, sur un manque de concentration du portier Kossi AGASSA.

Au finish, on retiendra une équipe togolaise qui s’est visiblement reprise après la débâcle faces aux cœlacanthes des Îles Comores.

Ils ont perdu certes, mais avec une légère fierté, les togolais ont une envie de dire bon courage à leurs ambassadeurs, à la condition que Claude LEROY le sélectionneur remanie sensiblement biens de compartiments comme l’attaque, la défense et surtout qu’il trouve un gardien digne des confrontations face à la Côte d’Ivoire et à la RDC, celui-là qui mettra moins à rude épreuve les battements cardiaques des togolais.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.