Elim CAN 2019 : Claude Leroy annonce son départ en cas de défaite au Bénin.- La presse sportive togolaise se prononce

0

 

Après la lourde défaite des éperviers à domicile le dimanche dernier face aux Fennecs d’Algérie (1-4), le sélectionneur Claude Leroy a annoncé en Conférence de presse aller jusqu’au bout de son contrat et promet rendre le tablier si le Togo ne se qualifie pas en Mars à Cotonou.

« Si on ne passe pas en mars contre le Bénin, ce sera la fin de mon aventure au Togo » A-t-il déclaré à la fin de la rencontre.

Claude Leroy à son arrivée avait suscité beaucoup d’espoir au sein de l’opinion togolaise  mais force est de constater que l’objectif premier du technicien français, celui de qualifier les éperviers pour la CAN 2019 a du plomb dans l’aile et cette sortie médiatique du « sorcier blanc » n’arrange pas les choses. Elle est d’ailleurs été diversement appréciée par les journalistes sportifs togolais.

La plupart parle de l’échec du technicien blanc même si le Togo n’est pas encore éliminé de la course à la qualification, il faut reconnaitre que ce sera compliqué de gagner à Cotonou. Le technicien français ne fait plus l’unanimité. La presse sportive en parle

Arnaud Bocco, Photo- reporter n’est pas du tout tendre avec Claude Leroy et il n’est pas allé par quatre chemins

« Au-delà de la lettre même de son contrat qui stipulerait une échéance en mars 2019, Claude Marie-François Le Roy a dû comprendre combien il ne fait plus l’unanimité au sein de la majeur partie des togolais et plus précisément, des supporters des Éperviers du Togo. En donnant l’air d’admettre qu’il lui faudrait rendre son tablier en mars 2019 si jamais les Éperviers ne créaient pas le miracle en arrachant leur qualification, ce qui en effet paraît bien improbable, le technicien breton ne croyait pas si bien dire. Sans doute espère-t-il que d’ici l’année prochaine, ensemble avec ses compères et malgré le pari improbable, ils trouveraient de quoi rouler les togolais dans la farine et rempiler pour un nouveau bail à la tête de la sélection nationale du Togo, puis encore et encore, jusqu’à la lie. Ce serait quand-même assez bizarre de se montrer si complaisant avec soi-même en donnant l’air d’ignorer tout le respect que charrie le nom que l’on porte, la réputation que l’on s’est construite, le respect que l’on a toujours forcé.(Arnaud Bocco) »

A-t-il confié à notre rédaction

Abordant dans le même ordre d’idées, la directrice de publication du site togolais djenasport.info, Edwige Apédo estime que le mal est déjà fait et cette annonce fera qu’aggraver la situation des éperviers. Elle reste surprise devant le silence coupable des responsables du football national

« C’est pénible et difficile de voir le jeu proposé par les Éperviers face aux Algériens. Aujourd’hui nous avons un pied dehors, et si Claude Le Roy nous dit qu’il partira en cas de défaite au Bénin. Cela veut dire qu’il nous aura déjà mis dehors. Son départ ne nous amènera pas au Cameroun en cas d’élimination. Un entraîneur objectif ne sortira pas ces mots. C’est dommage que les responsables du foot togolais restent silencieux face à cette débâcle.(Edwige Apedo) »

Pour Eli Attikpo, rédacteur en chef à Radio KNTB, l’espoir qu’a suscité Claude Leroy à son arrivée est à la hauteur de la déception des togolais aujourd’hui

« Un départ de Claude Leroy en Mars si le Togo ne se qualifiait pas sera l’ordre normal des choses. Normal parce que la mission qui lui a été assignée en venant au Togo est de monter une équipe compétitive et de se qualifier pour la CAN. Alors si on ne se qualifiait pas il n’aura pas atteint ses objectifs et donc devra partir. A son arrivée, Claude a suscité beaucoup d’espoir. J’espérais qu’avec Claude, les éperviers du Togo deviennent une équipe redoutable du niveau de l’équipe de 2005 avec Keshi. L’attente était énorme comme nos déceptions aujourd’hui. Les résultats avec Claude n’ont pas suivi. En deux ans à la tête des éperviers on n’a eu que deux victoires en matches officiels contre la Gambie et Djibouti. Même en match amical face aux « grosses équipes » on n’a pas su s’imposer. Oui au projet de reconstruction en même temps faut pas oublier qu’en foot on attend des résultats à hauteur des investissements comme c’est le cas du Togo. En termes de moyens pour la sélection Le Roy n’en a pas manqué. (Eli Atikpo)» A  t-il confié

Une partie de la presse sportive aussi ne veut pas tout mettre sur le dos du « sorcier blanc ». Certes, elle reconnait la part de responsabilité du technicien dans cette débâcle mais pense que plusieurs autres paramètres rentrent en jeu dans la réussite d’une équipe nationale. Ambroise Dagnon, responsable New World Sport tv indexe aussi l’état dans cette débâcle

« J’ai écouté, comme tout le monde, les propos du sélectionneur national après la douche humiliante que nous a infligée l’Algérie. Pour moi, cette déclaration de Claude Le Roy ne mérite pas qu’on s’y attarde. Parce que, ainsi que je le dis souvent, le problème du football togolais est bien plus profond et va au-delà de la personne du technicien français. Celui qui n’a pas semé n’a pas droit à la moisson. Qu’est-ce que l’Etat a investi dans le football à la base pour espérer avoir une équipe nationale qui défende valablement et efficacement les couleurs nationales ? Non, je crois qu’il faut désormais une vraie politique sportive dans ce pays avec les vrais acteurs du sport à la tête des instances dirigeantes du sport. Au Bénin, le ministre des Sports a proposé un projet de loi qui oblige désormais les entreprises installées sur le sol béninois à s’acquitter de leur responsabilité sociale en investissant dans le sport. Au Togo, qu’est-ce qu’on a? Un ministre spécialisé dans les discours vaseux et qui peine à justifier le gouffre financier de plus de 600 millions de FCFA.Tant qu’on n’aura pas compris que le sport n’est pas facultatif, le serpent continuera de se mordre la queue sous le soleil d’ici, on en sera toujours là à parler de la même chose. Quant à Claude Le Roy, à défaut de le voir prendre le large à l’heure actuelle (ce qui est fortement souhaitable), l’opinion prend date avec lui en mars prochain ! (Ambroise Dagnon) »

Pour sa part, Shalom Ametokpo, redacteur en chef de Calliope Sport, tout en reconnaissant les mauvaises performances de Claude Leroy, parle de manque de vision pour le football togolais

« Claude le Roy est un homme responsable et il n a pas fait cette déclaration sous pression, même si je suis conscient  que plusieurs personnes souhaitent son départ. Je pense qu’en homme intègre qu’il est, il tiendra parole, encore que je souhaite pour ma part que le Togo passe  face au Bénin et nous en sommes capables.Alors son départ sera t il une bonne ou mauvaise chose pour le football togolais ? Je suis toujours partagé dans la mesure ou il faut être honnête pour dire que les résultats ne plaident pas en sa faveur. Son bilan est passable pour ne pas dire médiocre sur le plan comptable. Mais je dis qu’il a aussi apporté beaucoup de chose à ce football qu’on pourrait maximiser pour l’avenir. Pour conclure, je dirai simplement que Claude le Roy peut partir mais tant que nous même n’avons pas une vision pour notre football, quel que soit la personne qu’on placerait, on aura toujours les mêmes effets. (Shalom Amétokpo) »   

Tout en mesurant la complexité de la tâche qui attend les éperviers en Mars 2019 à Cotonou, certains journalistes sportifs veulent toujours croire à un miracle

 « D’ici-là, les togolais espèrent encore que la qualification pour la CAN sera acquise, ce qui sauverait la mise au breton. Tout résultat contraire montrerait la porte de sortie au septuagénaire qui visiblement n’avait plus grand-chose dans sa besace, en foulant le sol togolais. (Arnaud Bocco) »

« Tout d’abord en bon patriote je souhaite vivement que le Togo fasse un bon résultat au Bénin en ramenant les 3 points qui nous qualifierait, le cas échéant pour la CAN 2019. » a ajouté Shalom Ametokpo

Claude Leroy pourra-t-il réussir son pari de qualifier le Togo pour la CAN 2019 pour rendra-t-il son tablier au soir du 22 Mars 2019 ? le rendez-vous est donc pris pour le mois de Mars à Cotonou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.