D1-Fin de la  phase de groupes : Des statistiques à retenir

0

Le championnat national de football de première division a connu son épilogue ce mercredi 16 juin. À la fin de cette phase, naturellement, les rendements ne sont pas les mêmes pour les quatorze clubs engagés dans la compétition. Si certains clubs ont réussi à tirer leur épingle du jeu en se hissant à la phase finale du championnat à l’instar de l’Asck, Asko, As Togo port et As OTR, d’autres ont vu leur saison tourner en catastrophe. Nous faisons allusion à Maranatha de Fiokpo et Koroki Mètètè de Tchamba qui sont relégués en division inférieure. Les autres clubs peuvent se réjouir de leur maintien.

Tout comme la première partie de la phase de groupes du championnat, la seconde partie a été aussi palpitante et bien mouvementée. Démarrée le 05 mai 2021, la seconde partie de la phase de groupes a duré un peu plus d’un mois à cause de la trêve internationale observée en début du mois de juin. Au total 56 rencontres ont été disputées dans les deux zones, ce qui donne en tout 112 matchs sur l’ensemble de la phase de groupes.

La seconde partie de la phase de groupes a été beaucoup plus prolifique en but que la première. 138 buts ont été marqués contre 131 lors des matchs aller, ce qui donne une moyenne de 2,46 buts par match. La zone nord est toujours en tête en termes de buts marqués avec 83 réalisations alors qu’elle était restée à 76 à l’aller. La zone sud a fait du surplace. 55 buts marqués comme à l’aller. Au cours de la phase de groupes dans son ensemble, les attaquants ont marqué 269 buts, en moyenne 2,40 buts par match. La 5ème journée détient le record du plus grand nombre de buts marqués au cours d’une seule journée avec 29 réalisations. Elle est suivie par la 12ème journée qui a enregistré 27 buts.

Parlant toujours de chiffres à l’issue de la seconde partie de la phase de groupes, sur les 56 rencontres disputées, 43 ont été soldées par des victoires et 13 matchs nuls enregistrés. Ces chiffres sont différents de ceux de la première partie où on a connu 39 victoires contre 17 matchs nuls. Ainsi au bout des 14 journées de compétition et sur les 112 matchs joués, les résultats ont donné 82 victoires et 30 matchs nuls. L’Asck a fait un parcours hallucinant avec 10 victoires obtenues, trois matchs nuls et une seule défaite. L’Asko suit les chauffeurs de très près. Les Kondonas ont réalisé 8 victoires, 5 matchs nuls et une seule défaite. Un parcours digne de leur rang.

Ce championnat bien qu’il se joue dans un contexte particulier de crise sanitaire, a permis à beaucoup de joueurs de révéler leur talent. Aujourd’hui on peut affirmer sans se tromper que le championnat togolais de première division est un vivier de buteurs. Ouro-Agoro Ismaël, Nane Richard, Ataba Magnim, Akakpo Kwadjo, Tchakeï Marouf, Akoro Bilali, Gbadoégan Folly, Ouro-Bodi Harissou, Gado Rachidou, Toudji Mensah, Tchatakora Abdou-Samiou, Ouro-Gaffo Soulemane, Ouattara Moutalabou, Madougou Abdou-Bastou, Kamarou Lassissi, Amétokodo Prince, Eli Séwonou, Tchadjobo Issam, Joseph Madouka, Okwara Godwin, Abou Farouk, Kodiko Kokouvi, Salifou Kossigan, Gagabo Akuété, Kpégba Honoré… Pour ne citer qu’eux, ont toujours donné des sueurs froides à leurs adversaires et souvent sorti leurs différents clubs d’affaires. Ils ont répondu présents tout long de la phase de groupes. Parmi ces buteurs, il y en a qui sont toujours en compétition. Il s’agit de Ouro-Agoro Ismaël et Nane Richard de l’Asck. Ils ont marqué 13 buts chacun. Akakpo Kwadjo de l’As Togo port, qui a 7 buts à son actif, Akoro Bilali de l’As OTR 6 buts. Même nombre de buts également pour Tchakeï Marouf d’Asko sans oublier Tchatakora Abdou-Samiou de l’Asck qui a aussi 6 buts dans sa valise.

Les Chauffeurs de la Kozah tiennent bien en main la meilleure attaque de la compétition. L’attaque de l’Asck a marqué 42 buts en 14 journées soit 3 buts par match. Asko vient loin derrière avec 24 buts marqués et Dyto complète le podium avec 19 inscrits.  La mauvaise attaque va se disputer entre Maranatha de Fikpo et l’As Binah de Pagouda. Les deux clubs ont marqué 9 buts chacun.

Au niveau des défenses, l’Entente II a surpris plus d’un. Les Jaunes de Kodjoviakopé n’ont encaissé que 7 buts en 14 journées soit 0,5 but  encaissé par match. Les portuaires viennent en seconde position avec 9 buts encaissés, ce qui fait 0,64 but par rencontre. Les défenses les plus fébriles sont celles de Koroki de Tchamba 29 buts encaissés ; Ifodjè d’Atakpamé qui en pris 26 et Maranatha ferme la marche avec 23 buts encaissés.

Place à présent aux play-offs qui démarrent déjà dimanche prochain avec les demi-finales aller.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.