Intw Exclu/ Ametodji Michel revient sur son départ d’Ifodjè et parle de Tambo Fc

0

Il y a quelques jours, il annonçait sa démission de la tête du club d’Ifodjè. Quelles en sont les raisons et quel avenir pour ce club identitaire de la ville des 7 collines ? Le président démissionnaire, Michel Ametodji nous en parle dans une interview exclusive accordée à togofoot.tg. Il revient également sur la saison de Tambo fc et les perspectives d’avenir.

Vous avez annoncé, il y a quelques jours, votre démission à la tête d’Ifodjè d’Atakpamé. Est-ce définitif ?

C’est définitif. J’ai fait une Assemblée Générale Extraordinaire pour l’annoncer, je ne crois pas que je vais encore faire une autre AG pour revenir sur ma décision ou pour me faire réélire. Du moins, pas maintenant. Sinon, ma démission est donnée et il appartient aux autorités locales d’Atakpamé de trouver mon successeur.

Vous êtes à la tête du club depuis 10 ans et c’est au cours de  votre mandat que Ifodjè a retrouvé la première division. Deux saisons après votre retour dans l’élite, qu’est ce qui justifie votre démission ?

Le club Ifodjè d’Atakpamé est un club identitaire et étant ainsi, le club doit avoir l’adhésion de tout le monde en première ligne , les autorités locales. C’est à eux de fédérer les énergies autour du club surtout sur le plan financier pour que le club puisse vivre. Mais là, la charge revient au seul président et les présidents, ce sont les gens de la localité qui ont la bonne volonté de promouvoir le football dans la localité mais ils ne peuvent pas tout endosser.

La deuxième raison, c’est que, au sortir du congrès de la Fédération Togolaise de Football(FTF), il y a une modification des textes qui demande que les membres du comité exécutif ne soient plus dirigeants de clubs. Je crois que je suis dans le cas. Pour ces deux raisons, je dois impérativement laisser le club pour respecter les textes de la FTF.

Vous laissez le club , avez-vous la garantie que derrière tout sera fait pour que le club ne retombe plus en deuxième division ?

Pour les moyens, je viens de dire , qu’il appartient aux autorités locales de rester en première ligne et de fédérer les énergies pour que le club puisse avoir les moyens. J’ai joué ma partition, j’ai ramené le club en première division. Le club est maintenu depuis deux saisons. Je crois que j’ai joué ma partition. Je ne suis pas le seul cadre. S’ils veulent, on peut se retrouver et essayer de soutenir le club. Mais, je crois que, à l’allure où vont les choses, il est impossible qu’une seule personne prenne en charge le club.

Si on comprend bien, ce sont les autorités locales qui vont désormais gérer le club ?

C’est ce que je souhaite. Que les autorités locales le fassent parce que le club est un club identitaire.

Au dernier congrès de la FTF, la modification des textes demande aux membres du comité exécutif de ne plus être à la tête des clubs, mais, on sait derrière que vous dirigez également Tambo Fc  qui évolue en deuxième division. Allez-vous laisser également la direction de ce club ?

Oui, les textes nous imposent cela. Dans quelques semaines, vous allez apprendre qu’un nouveau bureau est installé à la tête de Tambo Fc.

Parlant de Tambo fc, vous étiez proche de la montée en D1 jusqu’à ce dernier match face à Kakadl. Qu’est ce qui n’a pas marché ?

Tambo est un club expérimental. A chaque saison, à l’approche du championnat, nous avons l’habitude, nous les dirigeants de club d’aller chercher les joueurs à l’étranger pour animer nos compétitions. Nous avons décidé, à Tambo Fc, de faire confiance aux jeunes togolais, pas plus de 23 ans. On  a choisi Agbessi Joly , moi , personnellement pour diriger le club. Nous avons fait 10 journées sans défaite et nous pouvons dire que Agbessi Joly a comblé nos attentes. Franchement, on n’a pas pensé à la D1 au début. C’est quand on gagnait les matches et comme on dit que l’appétit vient en mangeant , qu’on a pensé à la  montée en D1 . On a commencé à se préparer à mi- saison.

En demi-finale contre Kakadl, on a fait une erreur tactique en début de rencontre. Vous allez remarquer qu’on a pris deux buts rapidement en début de match. Le temps qu’on modifie , il était tard. Les matches  de coupe et les matches de championnat ne se ressemblent pas. On était en championnat et pour les play-offs, ce sont des matches de coupe. L’équipe de Kakdl était quand même en jambes.

Et comment comptez-vous relever le défi pour la saison prochaine ?

Nous allons conserver les mêmes joueurs et le même staff pour la saison prochaine et continuer à travailler. Je viens de vous dire que Agbessi Joly a fait un bon boulot et je crois qu’il fera partie des meilleurs coaches du Togo

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.