Coupes interclubs/Asck-Asko : Qu’est ce qui n’a pas marché ?

0
Asko vs Oilers

Le Togo était représenté dans les coupes interclubs africains  cette saison par Asko en ligue africaine des champions et Asck en coupe CAF. A l’arrivée, les deux clubs sont éliminés au premier tour préliminaire.

Le bilan des représentants togolais est catastrophique. En effet, le champion du Togo, Asko engagé en ligue africaine des champions avait pour adversaire, les libériens du LPRC oilers. A l’aller, les kondons ont coulé lourdement en terre libérienne 0-3. Dès lors, tous les espoirs placés en ce club cher à Mey Gnassingbé pour une qualification au second tour  se sont volatisés. Peu sont ces  observateurs qui croyaient à un miracle. Au match retour ce dimanche, le miracle n’a finalement pas eu lieu mais tout de même, les kondonas parviennent à gagner 2-1. Un résultat insuffisant pour la suite de la compétition. Sur deux matchs, les poulains d’ Ametokodo Mensah ont récolté une victoire et une défaite pour 1 buts marqués et 4 encaissés.

L’autre club togolais engagé en coupe CAF, l’ Asck a aussi un bilan négatif. Les chauffeurs de la Kozah avait pour adversaire au premier tour l’ Asac Concorde de la Mauritanie. L’ Asck va donner l’espoir au public sportif togolais pour la qualification au second tour en  faisant voler en éclat au match aller à Kégué 3-0 son adversaire. Mais le match retour sera fatal aux protégés de Jonas kokou Komlan qui perdent lourdement en terre mauritanienne 0-4. Un score synonyme d’élimination. Pour sa première participation en coupe CAF, l’Asck réalise une victoire et une défaite, a marqué 3 buts et en a encaissé 4 buts.

Qu’est ce qui n’a pas marché ?

Pour beaucoup d’observateurs, l’élimination des deux clubs togolais relève de la non compétitivité du championnat national. Un championnat qui n’a duré que 16 journées pour les deux clubs la saison dernière, insuffisant pour rivaliser face aux clubs qui ont plus de compétition dans les jambes .Et pourtant,  ces deux clubs qui tombent de la sorte au premier tour des préliminaires de cette compétition ont marché sur le championnat national saison 2020-2021.

La qualité des entraîneurs togolais qui d’abord avant ces matchs ont été recalés par la CAF pour faute de diplômes requis, est mise en cause.  Dans la gestion des doubles confrontations, il s’est dégagé une limite tactique des staffs techniques surtout dans le cas de l’Asck, incapable de conserver une avance de trois buts avant le coup d’envoi du match retour.

Certains acteurs pensent que ces deux clubs n’ont pas su remplacer leurs hommes providentiels qui ont été les vrais artisans de leurs qualifications. On peut citer  Nane Richard, le meilleur buteur du championnat parti à Hafia en Guinée et  Ouro-Agoro Ismaël, le deuxième meilleur buteur parti à Saint Georges (joueurs d’Asck). Sans oublier l’homme à tout faire d’Asko, Tchakeï Marouf qui a signé au Vita club.

Et Enfin, d’autres reviennent encore sur le problème de papiers que rencontrent nos joueurs. C’est le cas de Issaka Latifou, comme il y a deux ans n’a pas pu voyager avec l’équipe pour faute administrative et pourtant il fait partie des hommes forts de la défense des chauffeurs de la Kozah. .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.