Ifodjè : rélégué en D2, les regrets de Maurice Noutsoudjè 

0

Trois (03) saisons seulement passées en division d’élite du Togo et Ifodjè FC d’Atakpamé retourne en deuxième division. Le club d’Atakpamé a encore perdu le weekend dernier contre ASCK (0-2) lors de l’acte 14 du championnat national de football de première division. Ce nouveau revers condamne définitivement le club d’Atakpamé à rejoindre la deuxième division.

C’est une saison assez difficile sur le plan collectif avec la relégation en deuxième division. A l’heure du bilan, c’est des regrets que nourrit le technicien togolais Maurice Noutsoudjè de l’encadrement de Ifodjè par rapport à cette contre-performance.

« Les deux(02) derniers matches à domicile devraient nous servir à se maintenir mais sûrement ASCK avec son niveau était difficile à manœuvrer pour s’en sortir sur ce dernier match. Le creux est fait depuis mais on s’est battus aujourd’hui pour pouvoir gagner mais ASCK est plus forte que nous. Moi je suis entraîneur de football, je suis dans le pragmatisme, je préfère me contenter de ce qui est sur le terrain et le problème de Ifodjè est qu’on arrive pas à tourner l’effectif, on arrive pas à trouver cet attaquant  qui va nous aider sur le plan offensif, en défense c’est un peu moyen car on se comporte plus ou moins bien. Maintenant il faut marquer des buts ce qu’on n’a pas su faire durant toute la saison, on a marqué seulement quatre (04) buts. » a laissé entendre Maurice Noutsoudjè avant de s’exprimer sur son avenir à la tête de la formation d’Atakpamé.

« (…)Ma saison avec Ifodjè est terminée pour le moment, on va récupérer et penser à notre avenir mais je ne veux pas me décider maintenant, on verra bien. Peut-être après les play-offs, on aura des idées claires pour choisir la nouvelle destination. » a t-il ajouté.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.