Femmes dans le sport : des progrès enregistrés, des efforts encore attendus

0
Eperviers dames lors d'une séance d'entrainement

La  femme est considérée de nos jours  comme actrice de  développement économique et humain. Ainsi une entreprise, une communauté et un pays  progressent et se développent proportionnellement à l’effort durable qu’ils consentissent en faveur de l’éducation, de la recherche et du sport qui devient de plus en plus une industrie. Cependant au Togo, des actions sont  menées dans ce sens pour un essor du sport togolais en général et en particulier le football togolais. Alors quelle est  l’implication des femmes togolaises dans le sport?

Les résultats obtenus sur le terrain ont permis de constater aujourd’hui que dans la pratique du sport au Togo, la participation des femmes est plus ou moins satisfaisante dans l’ensemble. Résultat dû à de nombreuses actions menées par plusieurs organisations. Par exemple depuis 2010, plan international met en œuvre au Togo un programme de promotion des droits des filles à travers le football qui vise à améliorer leurs compétences, à renforcer leur détermination, à leur apprendre à évoluer en équipe, à leur donner confiance. En ce temps des centaines de filles ont ainsi été coachées et formées pour développer leurs aptitudes en football. 12 ans après une telle initiative, l’on peut voir plusieurs filles émerger  et avoir une carrière footballeuse à l’instar de Woedikou Mafille, Yaya Takyatou, Odette Gnintegama ou encore Badate Nathalie qui sont devenues des joueuses professionnelles. Cette floraison de talents est également due au travail et à la volonté de l’Etat au travers du Ministère des Sports et de la FTF de donner plus de visibilité au sport féminin. En se contentant du peu, il faut reconnaitre que les efforts et les moyens mis à la disposition du sport féminin sont loin de ce que sport masculin amasse.

Il faut mettre également en exergue le travail abattu par des promoteurs des centres de formation  pour relever le niveau du football féminin. Amis du Monde (Feu Gblonkpor), Athléta (Manti Valentin), FSA , Tempêtes , Swallows sont entre autres centres qui ont vraiment œuvré pour l’épanouissement des jeunes filles dans le sport

Par contre, Dans les instances de prise de décision et de l’encadrement technique, la présence des femmes  reste limitée. En effet, l’on peut compter au bout des doigts ces femmes qui font partie des institutions décisionnelles du sport togolais. En football  l’on note quand-même  la présence de Dzodopé Mana ( membre du comex et présidente de la commission des arbitres), de l’ institutrice Fifa Mme Lawson Hogba Latré Kayi, de Yvette Klutsé ( présidente du département du football féminin). Aussi l’année  2021 a permis de voir l’ascension d’une dame à la tête d’un club de football masculin. Il s’agit du maire de l’ogou, mme kuigan Yéwa qui est portée à la tête de Ifodjè d’Atakpamé. Déjà en ce qui concerne les clubs féminins, l’on note la prise de pouvoir de Josephine Bamok (présidente de Djabir fc) et de Mme Gabiam Esther . Cependant beaucoup de travail reste à faire pour voir plus de femmes dans les encadrements techniques. Toutefois l’on dénombre  Kaï Tomety ( selectionneure des éperviers dames) qui a qualifié l’ équipe féminine du Togo pour la toute première fois à une phase finale de la CAN féminine.  Rébeca Amenyo ( coach des amis du monde) pour ne citer que celles-là.

L’on se rappelle encore du Dr Lawson-Body Nadouvi à son élection à la tête de la ligue togolaise de Basket-ball en 2005 plus tard connue sous le nom de la féderation togolaise de Basket, elle  avait opté pour le développement du Basket féminin autant pour les joueuses, les arbitres que les entraîneurs. Aujourd’hui,  l’on note aussi à la tête de la fédération nationale de Basket-ball, une ancienne joueuse en la personne de Gnina Adekambi. Sans oublier le Tchoukball qui a, pour présidente mme Olga Kpodzo. Qui parle du sport, parle nécessairement du ministère des sports et depuis plus de 2 ans cette entité est dirigée par Dr Lidi Bessi Kama. Une dame qui ne ménage aucun effort  pour la redynamisation du sport togolais.

L’on ne peut parler de l’implication des femmes dans le sport togolais sans faire allusion à des femmes journalistes qui se battent aussi pour le développement de ce secteur ainsi donc l’ on peut citer: Fifi Assogbavi ( la directrice de votre site Togofoot.tg), Edwige Apédo ( directrice du groupe Djena), Evelyne Gbenyedji (Responsable Groupe Média Sosports),Joanita blavo-tsri ( journaliste à radio Sport Fm Lomé), Lamy Rafia Tchédrey ( TMO des éperviers dames), Téte flora ( journaliste à Ahoévi.info).

En somme, le tableau n’est pas sombre. Plusieurs femmes se démarquent dans le sport national mais beaucoup de d’efforts doivent être encore entrepris pour voir les femmes prendre vraiment les décisions au niveau des institutions sportives. L’éducation de la jeune fille à la chose sportive, l’engagement des gouvernants à impliquer les femmes dans le domaine, la volonté et le courage des femmes, elles-mêmes à s’imposer dans ces institutions doivent être les socles de leur lutte dans le domaine du sport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.