Togo vs Niger/Affaire tests Covid : le secrétaire général de la fédération Togolaise de football se prononce

0

Ce dimanche 28 Août, les Éperviers locaux ont épinglé les Ménas du Niger 1 but à 0 au stade de Kégué. Bien avant le début de cette rencontre, des écrits ont circulé sur les réseaux sociaux stipulant que la fédération Togolaise de football aurait trafiqué les tests Covid des joueurs nigériens pour les désavantager. Le secrétaire général de la FTF Hervé Agbodan a donné la version Togolaise ce lundi à travers une conférence de presse.

Le sélectionneur national local du Niger Harouna Doula n’a pas été tendre avec les dirigeants du football Togolais ce dimanche après sa défaite. Il a carrément pointé du doigt les autorités Togolaises qu’il accuse d’avoir trafiqué les résultats du test COVID (ses déclarations dans nos articles précédents). Ce lundi, au siège de la FTF, le secrétaire général Hervé Agbodan a expliqué le déroulement des faits.

Il a d’abord jeter la lumière sur le temps qu’à fait les nigériens à l’aéroport international Gnassingbé Eyadema avant de rallier leur hôtel : ‹‹C’était le mercredi dernier dans l’après midi que j’ai reçu une note de la fédération Nigérienne de football m’informant que sa délégation arrive à Lomé le jeudi à 10h55 minutes. Ce qui n’est pas normal dans les règlements de la CAF. Pour annoncer l’arrivée d’une équipe nationale, c’est dans les 14 jours. Maintenant venir nous accuser d’avoir mal organisé leur arrivée, je n’imagine pas ›› a-t-il confié avant de poursuivre en ces termes ‹‹ Le jeudi, j’ai reçu un message disant que sur les 37 membres de la délégation nigérienne, il y a 18 dont les passes vaccinaux ne sont pas valides à l’aéroport. Ils sont obligés de faire un teste. Dr Kouvahey et le médecin de l’aéroport ont discuté pour avoir une dérogation. C’est d’ailleurs avec ça qu’ils ont regagné leur hôtel. S’ils ont passé du temps à l’aéroport c’est parce qu’ils n’ont pas pris le temps de remplir les formulaires en ligne avant d’arriver ›› a expliqué Hervé Agbodan.

Le secrétaire général de la fédération Togolaise de football est également revenu un peu longuement sur les accusations du sélectionneur nigérien : ‹‹Le vendredi, ils devraient procéder aux tests COVID. Ce n’est pas les Togolais qui les obligent à faire ça mais plutôt le règlement. Étant arrivé jeudi, ça ferait plus de 72h et fallait nécessairement qu’ils fassent un autre test. A la fin des tests, la délégation nigérienne n’a même pas payé et ont fait tourner les agents de santé. Ça a traîné avant qu’ils ne payent le lendemain après que les agents aient refusé de tirer les résultats. Le de payer et pour que les agents ne tirent le résultat, ça faisait entre les 18h. Nous on est pas au courant des résultats des tests puisqu’il y a un officier COVID de la CAF en charge de tout ça. Malheureusement, dans les résultats il y a eu même le commissaire au match testé positif au COVID alors que c’est lui qui doit assurer la coordination entre ‘es deux équipes et les officiels. Maintenant accuser les responsables de la fédération d’avoir manipuler les tests pour éviter que les meilleurs joueurs ne jouent, je pense que c’est trop dire. Nous n’avons même pas reçu la liste officielle de la délégation nigérienne pour savoir si tel ou tel joueur est arrivé. Je ne vois pas comment les membres de la fédération vont aller trafiquer les résultats ›› a conclu Hervé Agbodan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.