Arbitrage : une commission Adhoc pour la rédaction du statut particulier de l’arbitre et de l’arbitrage

PUB APRES CANAL+

Dans le cadre de révolutionner le secteur de l’arbitrage, la fédération togolaise de football a procédé à la mise sur place d’une commission Adhoc chargée de rédiger le statut particulier de l’arbitrage et de l’arbitre. La séance de travail inaugural a été lancée ce jeudi au siège de la FTF en présence des membres par Hervé Agbodan, le secrétaire général de l’instance faîtière du football au Togo.

INFO SPORTS| Ecouter Radio Djena

Mettre sur les trails de développement l’arbitrage togolais. Tel est le souci de la FTF qui a mis sur pied une commission Adhoc d’ une quinzaine de membres chargée de la rédaction du statut particulier de l’arbitrage et de l’arbitre. Quelle est la mission d’une telle commission dirigée par Me Daruis Atsu. Le secrétaire général de la FTF Hervé Agbodan nous en dit plus ‹‹ l’arbitrage est un pas essentiel des activités de la fédération togolaise de football et le constat est que ce domaine n’est pas bien organisé. Il y a de cela trois ou quatre ans, l’idée etait venue de mettre en place un statut particulier de l’arbitrage et de l’arbitre mais dans la mise en place de la commission, il s’est posé beaucoup de problèmes qui ont fait que la commission n’a pas été mise sur pied. Maintenant le comité a pris ses responsabilités de forcer les choses, de mettre ensemble les acteurs et les faire réfléchir sur comment travailler ensemble pour mettre en place ces cadres d’organisation de fonctionnement d’arbitrage. Donc c’est pourquoi ces membres qui ont été nommés sont invités cet après midi pour d’abord une seance inaugurale qui va les permettre dans les deux mois à venir de sortir le statut ››, a-t-il déclaré.

Abordant dans le même sens, Me Daruis Atsu donne une idée claire du rôle de la commission : ‹‹ Cette commission est chargée de rediger le statut de l’arbitrage de de l’arbitre. Avec mes collègues, on va réfléchir sur les règles de fonctionnement de notre arbitrage. Comment faire performer les arbitres sur des critères assez objectifs de performances pour que nous puissions porter notre arbitrage vers le sommet››, a laissé entendre l’ancien président des arbitres du Togo.

La commission est donc attendue dans deux mois pour rendre son travail

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite