Cameroun | Affaire Samuel Eto’o-CAF : voici la réaction de Antoine Vey, l’avocat d’Eto’o

PUB APRES CANAL+

Le président de la Fédération Camerounaise de Football ( FECAFOOT) Samuel Eto’o et son avocat Antoine Vey se sont rendus au Caire en Égypte ce mercredi 17 avril 2024 pour répondre à la convocation de la Confédération Africaine de Football (CAF) dans le cadre de la procédure judiciaire ouverte à l’endroit de Samuel Eto’o accusé d’être impliqué dans une affaire de matchs truqués. Au sortir de cette entrevue tendue, l’avocat du président de la FECAFOOT s’est fait entendre

INFO SPORTS| Ecouter Radio Djena

 

<< M. Eto’o ne reconnaît pas avoir participé à une conversation dans laquelle il parle évidemment de corruption. Si vous écoutez l’audio, il essaie de rassurer le président d’un club sur certains problèmes qu’il rencontre ; il dit que le problème sera réglé, mais il ne dit pas que c’était par des moyens illégaux ou quoi que ce soit du genre >>, a déclaré Vey dans un entretien accordé à Guardian relayé par Afrik-Foot.

PUB – TOGOCOM FAN JEUX

Le directeur du cabinet Vey pense aussi que cette enquête ouverte par la CAF vise à salir l’image de Samuel Eto’o :

<< On ne voit pas vraiment à quoi sert l’audio. Cela n’a pas grand-chose à voir avec la procédure et n’est qu’une partie d’une campagne visant à nuire à la réputation d’Eto’o. Nous pensons que cette enquête ne repose sur rien et qu’elle a été ouverte uniquement pour créer une publicité négative à l’égard de M. Eto’o (…) Nous n’acceptons pas la façon dont ils agissent. Si vous prenez la chronologie, nous ne comprenons pas pourquoi l’audience a lieu maintenant et pourquoi elle n’a pas eu lieu en août. Nous pouvons également constater que les gens utilisent ce genre d’absurdités procédurales pour créer de fausses nouvelles à son sujet >>, a t-il ajouté.

À entendre Antoine Vey, l’affaire semble laisser des soupçons d’une éventuelle culpabilité d’Eto’o car au début de cette affaire les proches de l’ancien footballeur avaient tenu une version selon laquelle l’enregistrement serait faux.Le verdict de la CAF est attendu mais pour l’instant le monde du football retient son souffle.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite