Cameroun | Décès de Marc Vivien Foé : l’état n’a toujours pas honoré son engagement

PUB APRES CANAL+

Le gouvernement camerounais a pris l’engagement d’achever les travaux du Complexe sportif entamé par le footballeur Marc-Vivien Foé avant son décès le jeudi 26 juin 2003 lors du match des demi-finales de la Coupe des Confédérations. 20 ans jour pour jour après le décès du joueur, l’Etat Camerounais n’a toujours pas encore honoré cet engagement.

INFO SPORTS| Ecouter Radio Djena

« Nous n’avons pas encore reçu un centime du gouvernement, je n’ai reçu aucun soutien à part celui de sa famille », a révélé Pierre Assiga, un proche du clan Foé à Piers Edwards, journaliste de la BBC Sport.

PUB – TOGOCOM FAN JEUX

« Le gouvernement n’a pas tenu ses engagements, Sinon, le complexe ne serait pas resté dans cet état », avait déclaré Martin Amougou Foé père du regretté joueur plusieurs mois après le décès.

Jusqu’à ce jour, le joyau entamé par Marc-Vivien Foé n’est pas achevé. Mais les autorités camerounaises ont construit un Stade Marc- Vivien Foé à Akonolinga petite ville située à une centaine de kilomètres de Yaoundé en mémoire de l’illustre disparu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite