CAN 2023 | Accident des journalistes : Cheick Magassouba ” certains ne pourront peut-être plus jamais…”

PUB APRES CANAL+

Un convoi des journalistes qui ont assisté aux deux matchs de la 3è journée de la Coupe d’Afrique des Nations Côte d’Ivoire 2023 à Yamoussoukro, a fait un grave accident. Et l’on parle de plusieurs blessés. Le journaliste free-lance Cheick Magassouba s’est exprimé sur ce qui s’est passé chez les confrères d’Africa Top Sports.

INFO SPORTS| Ecouter Radio Djena

 

La ville de Yamoussoukro a accueilli ce mardi 23 janvier 2024, deux matches de la 3è journée de la CAN Côte d’Ivoire 2023. Sur le chemin du retour, le bus des journalistes a fait un grave accident. Voici ce que raconte un des victimes.

PUB – TOGOCOM FAN JEUX

« Nous allons rester jusqu’au soir [à l’hôpital de Treichville]. Pour nous c’est des blessures internes, nous avons passé des examens. Maintenant il y a d’autres qui sont
blessés gravement, le sang a coulé, eux vont rester plus longtemps. D’autres ont eu leurs pieds coincés pendant des heures. Ça s’est passé à deux heures, les secours sont arrivés aux environs de quatre heures. Il y en a d’autres qui étaient coincés entre le mur et la voiture… Je panique ! Les pompiers sont arrivés mais n’avaient pas le bon matériel pour sortir les personnes bloquées. Certains ne pourront peut-être plus jamais marcher. Leurs genoux ont été gravement touchés. Chaque fois que je ferme les yeux j’ai l’impression de voir encore l’action, le bruit de l’accident, c’est traumatisant et ça va rester pour toujours dans ma tête » déclare Cheick Magassouba à Africa Top Sports.

Selon la même source, il y avait environ 80 /90 passagers dans ce bus géré par le COCAN. Les victimes conduites au CHU de Treichville, ont été visitées par les membres de la CAF et du COCAN.
En ce qui concerne le nombre de blessés, aucune source ne le précise.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite