Tour de cadrage coupe CAF/ASKO 2-1 CS Sfaxien : Abalo Dosseh analyse la rencontre

0

Asko de Kara s’est imposée ce mercredi 2 buts à 1 face au CS Sfaxien. Ceci pour le compte du match aller du tour de cadrage de la coupe CAF. À l’issue de la rencontre, Abalo Dosseh le directeur de l’équipe des Kondonnas fait l’analyse du match et se projette sur la manche retour.

‹‹ Ce n’était pas facile. Mais c’est dommage que l’arbitre siffle un penalty qui n’existe pas du tout et c’est regrettable que le même arbitre dise aux joueurs, désolé je me suis trompé, alors qu’un but à l’extérieur pour l’adversaire a quand même une incidence sur le match retour. Mais, on ne va pas continuer à pleurer là-dessus. On va préparer le match retour ››, a déclaré Abalo Dosseh avant de revenir sur la performance de ses joueurs ‹‹ oui je suis satisfait par ce que les joueurs se sont bien battus. Mais non parce qu’on pouvait tuer le match. On avait eu des opportunités pour marquer plus de deux buts. On ne l’a pas fait comme d’habitude. Sur ce point, je ne suis pas satisfait parce qu’il y a un match retour derrière. Mais dans l’ensemble, l’équipe s’est quand-même bien battue ›› a-t-il laissé entendre.

Se projetant sur le match qui aura lieu le 09 novembre prochain, l’ancien capitaine des éperviers déclare ‹‹ On s’est bien préparé. Les deux dernières fois, on a fait nul à la maison, cette fois-ci, on gagne, mais il ne faut pas que ça nous endorme. Je crois qu’on doit préparer sérieusement le match retour qui s’annonce très difficile pour nous deux mais nous, on ne va pas aller sur la pointe des pieds. Je vais faire l’état des lieux pour voir ceux qui sont encore aptes à jouer ce match retour par ce que là ils ont fini sur les rotule. Mais on va récupérer et après on va penser à ce qu’on va mettre en place pour arracher la qualification là bas››, s’est-il projeté.

L’ancien sélectionneur des éperviers locaux n’a pas manqué l’occasion de se prononcer sur le manque de réalisme de son équipe ‹‹ Ce problème, je crois que ça date depuis le début de la saison. Même si on a été champion, on a toujours eu ce problème, même si on travaille beaucoup la finition. C’est le dernier geste qu’on arrive pas à faire. Il faut des joueurs d’expérience. Je crois que quand on est dans les 20 derniers mètres, on panique trop. On veut vite se débarrasser du ballon. Je pense c’est avec la maturité et avec le temps que ça peut venir mais dommage que cela nous coûte cher ››, a t-il ajouté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.