Une nouvelle loi pour la professionnalisation du Sport

0

Portée par madame le ministre des Sports et Loisirs, la nouvelle loi relative aux règles d’organisation, de développement et de promotion des activités physiques et sportives au Togo a été adoptée mardi à l’Assemblée Nationale.

Elle  remplace la loi portant charte des activités physiques et sportives (APS) en vigueur depuis juin 2011 qui a montré quelques insuffisances.

Pour madame , le ministre des Sports et Loisirs, « Cette loi servira désormais de substrat à la professionnalisation de la pratique des  activités physiques et sportives dans notre pays et permettra j’en suis convaincue de faire émerger des sportifs de haut niveau et des équipes nationales compétitives aussi bien au plan continental que mondial » et d’ajouter que  « La nouvelle loi, qui a vocation à régir au plan national les activités physiques et sportives dans notre pays, intègre pleinement les nouvelles stratégies de développement socio-économique suivant les résolutions des Nations Unies et les engagements de la CONFEJES »

La nouvelle loi, avec ses 68 articles répartis sous 7 chapitres, a corrigé toutes  ces insuffisances et ambiguïtés, s’adaptant ainsi aux évolutions et aux nouvelles ambitions énoncées dans le Plan national de développement (PND) et la feuille de route gouvernementale 2020-2025.

Quelles sont alors les innovations contenues dans la nouvelle loi ?

  1. Le transfert de la tutelle de l’enseignement de l’éducation physique et sportive aux ministères chargés de l’éducation nationale (ministère des enseignements primaire et secondaire et ministère de l’enseignement technique) ;
  2. Le rattachement de l’INJS à l’Université de Lomé ;
  3. La création, en remplacement de la FETOSSU, de deux (2) fédérations, notamment la Fédération des sports scolaires (FSS) qui sera exclusivement dédiée aux sports scolaires, d’une part, et la Fédération des sports universitaires (FSU) qui sera également dédiée aux sports universitaires, d’autre part;
  4. La promotion de la pratique des sports par les personnes handicapées;
  5. L’encadrement du sport amateur et des centres de remise en forme, notamment les gym-centers;
  6. L’incitation à la pratique des activités physiques et sportives sur le lieu de travail (sport corporatif);
  7. La diversification des recettes devant alimenter le Fonds national de développement des sports (FONADES).

avec sports.gouv.tg

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.