CAF/Elections : Tout est calé, chemin tracé pour Patrice Motsepe

0

La Confédération Africaine de Football (CAF) sera en assemblée ordinaire et élective ce 12 Mars 2020 à Rabat. Il s’agira en autres pour la CAF de procéder à l’élection de son nouveau président et des membres du Comité Exécutif.

Sur le point de l’élection du Président, tout semble  être calé et Patrice Motsepe sera probablement le prochain président de la CAF faute d’adversaire.

L’Ivoirien Jacques Anouma, le Sénégalais Augustin Senghor et le Mauritanien Ahmed Yahya, candidats préalablement au poste de président de la CAF ont tous renoncé à la dernière minute laissant libre court au sud-africain désormais seul candidat à ce poste. Tout ça , au nom de l’unité africaine .  Cet arrangement a été décidé à Nouakchott en marge de la finale de la CAN U20 sous l’égide de la FIFA  selon les indiscrétions « L’accord obtenu par les candidats est un signal fort pour l’Afrique, également pour le monde. L’Afrique est présente et constitue un acteur essentiel pour l’avenir du football mondial. C’est également le signe de l’unité et de l’engagement d’amener le football africain au plus haut niveau, c’est-à-dire à la place qui est la sienne. » A estimé Gianni Infantino

Les ambitieux étant désormais rangés derrière Patrice Motsepe , ils ont droit à leur part du gâteau. le Sénégalais Augustin Senghor serait le prochain premier vice président, le Mauritanien Ahmed Yahya , le 2e et l’Ivoirien Jacques Anouma pressenti au poste de conseiller.

 Qui est donc Patrice Motsepe, prochain président de la CAF ?

A 59 ans, Patrice Motsepe est un enfant de Soweto devenu milliardaire  grâce à son investissement dans l’industrie minière et dans les finances. Sa fortune est estimée à 2,5 milliards selon Forbes. Très discret, son choix par FIFA reste une surprise. Selon des informations, la faitière du Football mondial veut quelqu’un de nouveau  qui ne soit pas trempé  précédemment dans les affaires de la CAF pour pouvoir  attirer des sponsors.

Ses projets pour le football africain

Il met l’accent sur la nécessité d’attirer l’investissement du  secteur privé dans le football togolais à travers d’un programme en 10 points.

Pour le moment, il rassure, la CAN se jouera tous les 2 ans pour des raisons économiques «  Nous devons restructurer la Coupe d’Afrique des nations dans les deux années qui viennent. Il y a eu des discussions pour savoir si elle devrait se dérouler tous les 4 ans ou tous les 2 ans. Personnellement, au départ, je pense qu’elle devrait rester tous les 2 ans. Nous avons besoin de l’argent des compétitions de la CAF ! »  a-t-il déclaré

Le futur homme fort du football africain sait que tout est possible grâce au travail et à la passion  « Le football africain a besoin de sagesse collective, mais également du talent exceptionnel et de la sagesse de chaque président de chaque pays et de chaque association membre. C’est ce qui me donne confiance. Si nous travaillons ensemble avec l’expérience, le talent et la passion, le football en Afrique connaîtra une réussite et une croissance qu’il n’a jamais vécues par le passé. Pour cela, il a besoin de nous tous » a-t-il lancé

Pour rappel, la togolaise LAWSON-HOGBAN Latré brigue également un poste de membre au comité exécutif de la CAF. Tous les regards seront donc tournés demain , 12 Mars 2021 vers Rabat pour le dénouement de ce congrès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.