Football | Affaire Feguifoot-Paul Put, le verdict est tombé

PUB APRES CANAL+

Les dirigeants du football guinéen doivent verser une somme de 300 000 euros à leurs ancien entraîneur belge Paul Put du Syli national pour rupture abusive de contrat.

INFO SPORTS| Ecouter Radio Djena

Paul Put était recruté en mars 2018 par la Fédération Guinéenne de Football ( Feguifoot) . Il a emmené la Guinée Conakry à la Coupe d’Afrique des Nations 2019 jouée en Egypte. Le technicien belge et son équipe seront éliminés en huitième de finale.

Cette élimination en huitième de finale a obligé les responsables du football guinéen a limogé Paul Put qui a porté plainte auprès du tribunal arbitral du sport ( TAS) de la FIFA.

La sentence est tombée , la Guinée Conakry doit verser 300 000 euros à Paul Put en poste actuellement au Congo Brazzaville pour rupture abusive de contrat  . Le délai de rigueur est de deux mois sinon, la Guinée court des risques de sanctions de la part de la FIFA, l’instance faîtière du football mondial.

Interrogé sur le sujet, Harouna Icrami Camara , membre de la direction technique nationale de la Feguifoot dit ne pas être étonné. << Ça a mis du temps mais parce qu’après avoir résilié son contrat, on a appris qu’il avait porté plainte au niveau du TAS. Donc nous savons que ce sont des procédures longues >>, a- t-il souligné avant de renchérir : << c’est véritablement un problème. Lorsque vous avez signé un contrat, vous êtes tenu d’en respecter les clauses. Lorsqu’on fait un licenciement unilatérale, on doit s’attendre à des sanctions de la FIFA >>

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite