intw Exclu/Essowavana Adoyi « Notre prestigieux club Sémassi de Sokodé est à la quête de son 11e sacre et nous comptons bien le décrocher cette saison»

0

 Après plusieurs mois d’interruption à cause de la pandémie du coronavirus (Covid-19), le ballon rond commence à rouler de nouveau sur le tapis vert, avec le démarrage des championnats nationaux de première le 04 avril 2021.  Les seize équipes engagées dans le championnat d’élite vont âprement discuter la première et deuxième place synonyme  également de qualification pour les coupes continentales. Parmi ces clubs, nous maintenons le curseur sur  Sémassi FC de Sokodé.  Dans l’entretien qui suit, le président des guerriers de Tchaoudjo qui n’est autre que Monsieur Esso-wavana ADOYI parle de ses ambitions et les objectifs  que lui et son équipe dirigeante se sont fixés à court et moyen terme et surtout pour  la saison en cours.

 

Bonjour Monsieur Esso-wavana ADOYI. Vous êtes le président de Sémassi Fc de Sokodé, dites-nous comment se porte le club ?

Le club de Semassi se porte à merveille, avec nos vaillants guerriers, résolus à mouiller le maillot comme vous le constatez déjà depuis le démarrage du championnat. Le staff est plus que jamais en alerte et l’exécutif veille pour que rien ne manque afin que nous puissions ensemble atteindre notre objectif. Nous avons démarré le championnat par une défaite mais très vite nos joueurs ont repris les choses en main et déterminés à rester sur cet élan.

Justement parlant d’objectifs, votre club a occupé la 9eme place du championnat précédent. Pour cette  nouvelle saison qui vient de débuter à quel niveau mettez-vous la barre ?

La barre est mise au niveau de la première marche du podium. Notre prestigieux club Sémassi de Sokodé est à la quête de son 11e sacre et nous comptons bien le décrocher cette saison. C’est d’ailleurs le tout premier objectif que nous nous sommes fixés. Il est temps que les  guerriers de Tchaoudjo se hissent à nouveau au sommet du football togolais et surtout de renouer avec les coupes continentales. Dieu merci, l’état d’esprit du staff et surtout des joueurs augurent un bon lendemain pour le club. 2021 est sans doute l’année de Sémassi FC de Sokodé.

Après votre  officialisation à la présidence de Sémassi  Fc de Sokodé en 2019, vous aviez indiqué que vous envisagiez  œuvrer  pour que le club retrouve ses jours de gloire. Cette mission est-elle toujours d’actualité ?

Evidemment. L’histoire nous renseigne que Sémassi de Sokodé est l’un des clubs les plus prolifiques du championnat  togolais il y a encore quelques années.  Il a vu défiler des joueurs talentueux qui l’avaient porté au firmament du  championnat. Mais comme dans la vie de tout club, il y a des hauts et des bas. Et ce n’est pas les supporters de Barcelone qui me démentiront (rire). Ainsi  donc avec  la dynamique équipe dirigeante que j’ai l’honneur de présider, nous nous sommes engagés à redorer le blason de ce club qui nous est si cher et nous avons la certitude que nous y arriverons. Vous n’êtes pas sans savoir que Sémassi est depuis des lustres le club de tous les amoureux du ballon rond au Togo. Et nous comptons renouer avec ce statut.

Un grand club c’est aussi la disponibilité des infrastructures sportives. Qu’en est-il au niveau du vôtre ?

L’exécutif de Sémassi a pris très tôt la mesure de la chose en octroyant une place prépondérante aux infrastructures dans les priorités. Pour ce faire il faut commencer par le commencement. C’est pourquoi nous nous sommes investis à doter le club d’un siège digne de ce nom. Pour nous, le siège d’un club constitue sa vitrine. Après, nous avons tout un plan à dérouler en matière d’infrastructures propres à notre club afin de mettre davantage les joueurs dans de bonnes conditions.

Comment avez-vous géré cette interruption du championnat due à la pandémie du Covid-19 ?

Comme nous le savons tous, la pandémie du Covid-19 a pris de court tout le monde entier. Vous aurez remarqué que mêmes les championnats européens ont  connu à un moment donné un coup d’arrêt. Alors de notre côté, il était de bonne guerre d’accompagner le gouvernement dans ses efforts pour freiner la propagation de la maladie, en acceptant  cette interruption. Conscients des conséquences aussi bien morales que financières que, cet arrêt brusque du championnat a eu sur l’ensemble de l’équipe et surtout sur les joueurs  qui ont choisi, faut-il rappeler, le football  comme  métier, nous n’avons ménagé aucun effort pour les soutenir, autant que faire se peut, depuis la suspension du championnat précédent jusqu’à la reprise de cette nouvelle saison. Aujourd’hui nous nous réjouissons que le championnat ait repris et nous prions pour que les choses se passent  comme sur les roulettes et que nous puissions aller au bout de cette saison.

S’il vous arrivait de jouer dans l’équipe de Sémassi, à quel poste évoluerez-vous ? (rire)

Vous voyez bien que j’ai le gabarit de Issa Sakibou, l’ancien capitaine de Sémassi  Fc et de l’équipe nationale togolaise que, les supporters surnommaient affectueusement « Kolog’nan » qui veut dire le « mur ». Donc  mettez-moi à la charnière centrale de Sémassi et vous verrez qu’aucun attaquant adverse ne pourra franchir la ligne de défense.

Un dernier mot

Je  voudrais profiter de l’occasion pour exprimer ma gratitude au  premier fan du football au Togo, je veux nommer son excellence Monsieur Faure Gnassingbé le président de la République, ainsi que les autorités en charge du football togolais  pour les efforts consentis, pour que le sport roi puisse avoir encore droit de cité dans notre pays. Je voudrais également encourager le staff et les joueurs de Sémassi Fc de Sokodé et pour finir exhorter tous les acteurs sportifs au respect scrupuleux les mesures barrières et des consignes donnés par la  FTF.

Propos recueillis par la Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.