L’AEFT se dote de textes de fonctionnement  et devient ANEEFOOT

0

L’Association des Entraîneurs de Football du Togo (AEFT) s’est dotée de textes de fonctionnement samedi dernier au cours d’un congrès ordinaire et statutaire. On note également le changement de dénomination de l’association qui  devient désormais l’Association Nationale des Éducateurs et Entraîneurs de Football du Togo ANEEFOOT. C’est du moins ce qu’on peut retenir à l’issue de ce congrès, en présence des autorités sportives, les membres, des invités, et  des médias.

C’était donc en présence des autorités sportives à l’instar du président du CNO-TOGO , Azaad Kelani Bayor, du directeur des sports scolaires et universitaire, Zibo Ayouba et surtout des médias, que s’est tenu le congrès de l’Association des Entraîneurs de Football du Togo à Lomé.  À l’issue des travaux qui ont  duré plus de 5 heures d’horloge, les membres ont réussi à adopter les textes de fonctionnement. Et dans le souci de devenir une association nationale, l’AEFT change de dénomination et devient désormais l’Association Nationale des Éducateurs et Entraîneurs de Football du Togo ANEEFOOT.

« Pour une fois, nous avons réussi à se donner un texte, on a réussi à se retrouver pour parler de notre métier. Je pense que c’est une fierté pour le bureau et pour moi-même. Depuis des années, aucune association de football n’a pas su faire ce qu’on a fait aujourd’hui. On a voté les textes qui vont nous permettre de faire notre boulot » a déclaré le président de l’ANEEFOOT Gneni Sebabi Moussoudou.

Nous sommes très satisfaits et nous profitons pour saluer le travail du bureau exécutif sur l’adoption de notre contrat de travail qui va nous permettre d’avoir un peu de crédibilité dans nos clubs et vis-à-vis des présidents des clubs. Pour une première fois que nous avons réussi à se doter d’un contrat, l’Association va entrer en négociation avec la fédération afin de négocier la fixation de notre contrat dans le règlement de compétition. » a souhaité le secrétaire général de l’ANEEFOOT Donald Alyaki.

En ce qui concerne les attentes, le président Gneni Sebabi répond : « Nous aurons des devoirs mais aussi des droits et ensemble, pour que les nouveaux puissent s’en sortir. Pour les entraîneurs qui n’ont pas de contrat, aujourd’hui avec ce texte, ces entraîneurs seront mieux payés et mieux respectés » a t-il conclut.

Un autre congrès dit électif sera donc organisé dans les jours à venir pour le remplacement du président Gneni Sebabi récemment nommé à la tête de la direction technique nationale du Togo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.