Congrès ASKO FC: Le club de Kara se veut optimiste

0

Lancée à 9 heures 30 minutes avec l’arrivée du préfet, le colonel Bakali hemou badibawou, l’assemblée débute  avec des interventions des différents congressistes présents. Dans le strict respect des mesures barrières, sympathisants et acteurs du club sont unanimes sur les différents amendements soulevés.

Loin d’avoir été un congrès électif, cette assemblée a pour ordre principal, la révision des statuts du club identitaire de la Kozah qui n’avait point connu des textes légaux avant ceux édictés en ce jour.

De divers amendements de part et d’autres et surtout des allocutions des membres du bureau exécutif du club à sa tête le préfet de la Kozah ont été observés. Ensuite ont suivi les rapports technique et financier. Il en ressort un déficit budgétaire. D’un budget prévisionnel de 90 millions, le club n’a pu rassembler que le tiers. L’instance dirigeante martèle ainsi, leur ouverture aux bailleurs de fonds et aux bonnes volontés à s’immiscer dans la gestion du club en apportant leur aide moral et surtout financier.

Une dette globale de 32 millions à combler des dépenses passives, l’Asko de Kara se doit aussi une bonne santé financière pour embrasser en toute sérénité les échéances  futures qui tendent à l’horizon.

Dans son allocution, le Préfet de la Kozah, président du comité de normalisation du club que ce congrès est d’une valeur capitale en vue de la normalisation des plans structurels du club. Pour se faire, il est important d’asseoir une bonne cellule pour faire face aux attentes élevées auxquelles seront confrontées le Club. Abondant dans ce même registre, le Colonel Adokoum, commissaire aux comptes dudit club réitère :<<où trouver les fonds pour oxygéner le club. Le cheval avec son ventre. Nous sommes là pour exposer nos déficits et faire appel aux bailleurs de fonds. »

De nature statutaire, le congrès n’a naturellement pas connu d’élection et s’est principalement consacré aux textes qui régiront le club dans le futur. Ce que révèlent les propos du Secrétaire Général du Club ,Pyabalo BELEI <<Nous devons nous mettre aux normes des clubs professionnels et aspirer à la modernité. Toute institution doit être régit par des textes et statuts.>>

Asko de Kara étant qualifié pour les préliminaires de la ligue des champions, représentera le Togo. Les ambitions sont donc nobles «C’est un travail collégial qui commence par le premier supporter, les dirigeants, les joueurs , le staff.Il y a lieu de retenir également qu’une chose est d’être sacré champion et une chose est de relever ce défi et faire en sorte qu’en portant la responsabilité de défendre les couleurs nationales, qu’on fasse une bonne prestation. Qu’on fasse une campagne honorable. C’est à l’honneur du club et de  tout le pays » a laissé entendre le colonel Bakali hemou badibawou,bPréfet de la Kozah, président du comité de normalisation du club

Y aura-t-il un autre congrès pour enfin tirer le voile sur cet intérim qui règne depuis plus de deux ans??

Une autre affaire en suspens à suivre

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.