Coupe CAF/ASCK 0 vs 2 USMA: Ouro-Koura Tchagara ne désarme pas 

0

L’ ASCK a accueilli ce dimanche au stade de Kégué l’USM Alger pour le compte du match aller du deuxième tour des préliminaires de la coupe Caf. Une rencontre soldée par une défaite 0 but contre 2 des chauffeurs de la Kozah. Faisant une analyse de ce match, le coach Ouro-Koura Tchagara montre sa déception et reste optimiste pour la manche retour.

Malgré sa domination du jeu, l’ASCK n’a pas réussi à prendre le dessus sur l’USMA. Et Ouro-Koura Tchagara, le coach n’a pas caché sa déception : ‹‹ je suis déçu par rapport au score, mais pas par rapport au contenu. Perdre un match, ce n’est pas facile, surtout quand on livre un match pareil et qu’à la fin, on vous dit que vous avez perdu, c’est difficile. Nous avons été présents, nous avons montré que nous savons jouer au football, mais ça s’est joué sur des détails. C’est cela la haute compétition, la malice des algériens a encore fait la différence ce soir ››, a t-il déclaré.

Le patron du staff technique des conducteurs de la Kozah n’a pas manqué l’occasion de donner les explications de la mauvaise prestation de sa défense en deuxième mi-temps : ‹‹ On n’a pas retrouvé une grande défense de l’ASCK surtout en 2e partie, tout juste parce que mentalement, nous sommes faibles. Ça s’est joué sur le mental. Issaka Latif qui est un bon défenseur, après avoir marqué le but contre son camp, est sorti du match. Il n’y avait que Ayeva qui était au four et au moulin. Mais ce joueur, c’est un élément clé pour l’équipe. Le sortir comme ça l’aurait encore plus cassé. Il fallait donc le laisser sur le terrain et essayer de lui remonter le moral ››, a t-il expliqué.

Sur l’inefficacité de son attaque

‹‹ L’ attaque n’a pas fonctionné comme on veut. Les meilleures occasions sont venues des milieux. Aujourd’hui, Abalo Dénis sur qui je comptais n’était pas vraiment dedans. C’est son jour de naissance, peut-être, il fêtait déjà son anniversaire ››, a t-il ajouté.

En mettant l’objectif individuel devant, le coach croit en la qualification : ‹‹ lorsqu’on tombe, on se relève. Ce sera difficile en Algérie mais on ne va pas se désarmer. Au-delà des objectifs de la qualification, il y a des objectifs individuels. Moi aujourd’hui, j’ai trouvé des joueurs qui ne méritent pas de jouer à l’ASCK. Quand je prends Dodzi, le capitaine Mani Ougadja, Ayéva, ce sont des joueurs qui peuvent jouer au haut niveau. Moi, si je réussis à encore sortir un ou deux joueurs, j’aurai servi à cette équipe ››, a conclu le coach de l’ASCK

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
24 − 5 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.