Rencontre Ministère des sports-FTF/ Guy Akpovy  » Nous n’allons pas nous éloigner des textes en vigueur, et les auteurs des troubles seront sanctionnés. »

0

Depuis quelques journées de championnat, la violence dans les stades ont pris une proportion très inquiétante. la dernière en date s’est produite le dimanche dernier entre Okiti et Ifodjè  Un penalty accordé à Ifodjè a provoqué des scènes d’animosité.Le gouvernement togolais à travers son ministère des sports dirigé par Foly-Bazi Katari a échangé sur la question avec le Comité National Olympique du Togo (CNOT) et les membres du bureau exécutif de la Fédération Togolaise de Football au cours d’une réunion qui s’est tenue hier Lundi 18 février dans les locaux du cabinet du ministère, afin de diagnostiquer le mal et de trouver une meilleure approche.

Après avoir condamné ces actes ignobles qui ralentissent l’élan de notre football, les différents intervenants ont tour à tour donné leur position par rapport à ce qui va se faire pour décourager les éventuels fauteurs de troubles.

Le ministre Foli-Bazi Katari, ne veut pas vite aller en besogne mais veut que des décisions sérieuses soient prises pour stopper le fléau

« Ma décision est de permettre à tout le monde de mesurer la juste valeur de la décision à prendre pour arrêter ces comportements regrettables. » A-t-il laissé entendre avant de déclarer plus loin que : » Les fauteurs de troubles vont répondre de leurs actes. »

Prenant la parole, le président du CNOT Azad Kelani Bayor a félicité le ministre pour son pragmatisme, à déduire la procédure devant permettre de définir la sanction à appliquer.

Le président de la Fédération Togolaise de Football Guy Akpovy quant à lui parle de sabotage des championnats nationaux. Pour lui: « la passion du football fait que les gens ne mesurent pas l’ampleur des sanctions » avant de déclarer : « Nous n’allons pas nous éloigner des textes en vigueur, et les auteurs des troubles seront sanctionnés. »

En attendant que les mesures dissuasives soient prises, le ministère, le CNOT et la FTF doivent se retrouver ce mercredi pour se plancher sur les réelles causes de ce regain de violences sur les différents stades afin d’apporter une solution adéquate pour éradiquer ce fléau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.