Arbitrage Togolais : Amédomé Vincentia, la figure de proue d’une génération émergente

PUB APRES CANAL+

Longtemps dans le creux de la vague, l’arbitrage togolais est peu à peu entrain de connaître un essor. Ceci grâce à une nouvelle génération montante portée par Amedomé Vincentia.

INFO SPORTS| Ecouter Radio Djena

On ne peut parler de l’arbitrage togolais de nos jours sans faire un tour dans les années 70 et 80 qui ont connu les prouesses du feu Moussoekéwo Tévi Lawson-Hétchéli. Faisant partie de la génération des Ekué Folly Godfrield, Folly Attiogbé, Michel Komlan Agbétiafa, Ametoglo Nestor ; Lawson-Hétchéli est l’une des personnes qui ont porté haut le sifflet togolais sur l’échiquier international. Ainsi donc le feu Moussoekéwo Tévi Lawson-Hétchéli a eu à officier une soixantaine de matchs internationaux dont trois participations de CAN notamment en 1976 en Ethiopie, en 1978 au Ghana (demi-finale), en 1980 au Nigeria(demi-finale). Il a également eu à participer à la 29 ème édition du championnat du monde militaire au Cameroun en 1976, les 3 jeux d’Alger en 1978, les demi-finales de l’ancienne coupe d’Afrique des champions et l’édition 1981 de la coupe UFOA. Décédé en novembre 2012, le feu Moussoekéwo Tévi Lawson-Hétchéli sera suivi par une autre génération des années 2000 qui aussi aura marqué l’histoire de l’arbitrage togolais. Il s’agit de la génération des Sedzro Kossi Antoine, Fagla Kokou, Djoukeré Amegee Aissata, Djahoupé Claude, pour ne citer que ceux-là. Parmi les prestations de cette génération, l’on peut quand-même toucher du doigt les prouesses de Djahoupé Claude qui a eu à officier 55 matchs internationaux dont quatres coupes d’Afrique et des Nations. Il a eu à prendre part à la CAN junior au Bénin en 2005, à la CAN U-17 en 2007 au Togo, la CAN des Seniors du Ghana en 2008 et de l’Angola en 2010, au CHAN 2009 à Abidjan, à la finale aller de la ligue des champions entre le TP Mazembé et Espérence de Tunis en 2010. Sans oublier Komi Kognon qui a aussi à son actif deux CAN notamment celle de 2008 au Ghana et celle de 2010 en Angola.

Une nouvelle génération montante portée par Amedomé Vincentia

Depuis 2016, une nouvelle génération composée de Attiogbé Kossi, Amedomé Vincentia, Agbedanou Abra Sitsopé, Aklassou Komlanvi, Bodjona Mawabwé, Gnama Aklesso, Adjiwotso Komlan, Ahonto Jonathan a pris le pouvoir. Portée au rang d’arbitre FIFA en 2015, Amedomé Vincentia semble sortir la tête de ce lot et fait rayonner en ce moment le sifflet togolais à l’international. Amedomé Vincentia a pris part à de différentes compétitions notamment le mondial féminin des moins de 20 ans au Costa Rica, la ligue des champions version féminine de la CAF dont elle a arbitré la finale, la CAN 2022 féminine au Maroc. Elle est entrée dans l’histoire en devenant lors de la 7 ème édition du CHAN qu’a abrité l’Algérie du 13 janvier au 4 février 2022, la deuxième femme à officier un match d’un CHAN après l’éthiopienne Lydia Tafesse. Elle a également officié la rencontre phillipines – Suisse le 21 juillet 2023 du mondial féminin qui se déroule actuellement en Australie. Ahonto Jonathan aussi se distingue peu à peu. Il a ainsi officié la finale de la CAN U-23 qui a opposé le Maroc et l’Égypte en tant qu’arbitre assistant le 08 juillet. Il a également eu à officier le match d’ouverture de la CAN-20 qui a opposé la Mozambique et l’Égypte le 19 février dernier.

Vu tout ce qui précède, on peut donc affirmer que l’arbitrage togolais est en croissance. Tout ceci grâce aux efforts de la fédération togolaise de football et également de l’ANAFOOT qui se battent à donner une autre image aux hommes en noirs et ne cessent de multiplier des séances de recyclages à l’orée de chaque saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire la suite